December 29, 2018
articles / Featured

Arly Larivière: ego mal placé ou timidité incontrôlée

Post Image

 

Arly Larivière est un des personnages marquant de la musique haïtienne. Qui au cours de ses déboires amoureux, n’a pas trouvé dans les paroles d’Arly, le réconfort nécessaire pour passer à travers d’amours accablés? Il a souvent les mots justes pour exprimer nos nostalgies amoureuses, nos plaintes douloureuses. Son coup de plume est magnifique! Ses paroles touchantes, expriment souvent en mots simples, nos peines et nos illusions. L’amertume, les amours mélancoliques, le maestro s’y connait et en a fait sa marque personnelle. Bien que certains puissent trouver ces lamentations redondantes, pour plusieurs, Arly reste par défaut, le roi incontesté des amours chimériques. Arly, c’est aussi un artiste un peu particulier. Contrairement à d’autres, sa vie privée reste un mystère total. Secret par moment, timide par d’autre, il reste un homme très difficile à cerner. Quelques-uns le qualifient d’arrogant, d’autres de prétentieux. Mais pour beaucoup, ce n’est que timidité qui peut l’amener à adopter des comportements déplorables.

Durant l’année de 2018, le nom d’Arly n’a cessé de revenir sur toutes  les lèvres pour ses attitudes grossières. Que ce soit de ses crises lors des bals contre des musiciens, pour son mépris pour des fanatiques qui ne demandaient qu’à prendre des photos avec lui, Arly Larivière n’a pas laissé sa place. Que dire de son geste plus que balourd lors de cette entrevue où refusant de répondre aux questions de l’animateur, il se leva et laissa ce dernier en plan? Bien que certains aient osé prononcer quelques mots sur cette débâcle plus qu’embarrassante, la majorité des gens du milieu artistique s’est faite silencieuse. Les grandes gueules du milieu médiatique ont perdu cette grande occasion pour aborder le geste dans son ampleur. Peur des répercussions? «Achtè de figu»? Manque de cran? Nul n’a su prendre une position ferme sur ce sujet. Pourtant, l’artiste fut, au cours de cette année, l’objet de lourdes critiques, non sans raison parfois. Je puis comprendre que l’homme puisse parfois être réfractaire face aux médias. Car, plusieurs d’entre eux ont la mauvaise manie de maltraiter nos artistes. Toutefois, certains de ses comportements ont fortement laissé à désirer.

Ce que l’artiste doit comprendre, c’est qu’il est un personnage public. Il a des fanatiques qui l’idolâtrent. C’est grâce à ces derniers qu’il peut continuer une carrière florissante. Il y a aussi les médias, qui lui donnent une plateforme sans précédent pour faire  perdurer sa popularité. Devons-nous, comme média, accepter sans rien dire ces comportements agaçants parfois au nom de son statut de superstar? N’est-ce pas être complice dans la continuité de ces actes répréhensibles. Dans son tout dernier entrevu avec Guy WeWe le 12 décembre dernier, j’ai vu un Arly souriant, charmeur, relax et coopératif. Ce qui prouve qu’il a cette capacité d’être abordable et approchable quand il veut bien se prêter au cirque médiatique.

L’année se termine sur une autre controverse pour le maestro. Accusé d’avoir été ivre lors d’un bal au Cap-Haïtien, l’artiste s’est défendu en dénonçant ces détracteurs qu’il accuse de vouloir ternir sa réputation. Mais, malheureusement, je ne crois pas qu’Arly réalise tout ce qui se dit sur lui en coulisse. Ou peut-être s’en fiche-t-il tout simplement? Ce que je trouve dommage c’est ce manque de cran affecté de la part de plusieurs qui n’osent dénoncer publiquement les agissements du chanteur. Beaucoup préfèrent l’hypocrisie et le faux-semblant. Ce qui n’aide nullement l’artiste à prendre conscience de ses comportements malsains ni réajuster le tir. À l’aube de la nouvelle année, mes souhaits pour le maestro sont simples : continuer de briller dans son art. Mais aussi, apporter  chez lui les changements nécessaires pour se faire tolérer davantage par les médias et se faire célébrer encore plus par ses fanatiques.

©Guerline Toussaint 2019. Tous droits réservés. Blogueuse événementielle Playmizik.inc

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Comments

Currently there are no comments related to this article. You have a special honor to be the first commenter. Thanks!

Leave a Reply or Comment

* Your email address will not be published.
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>